Mille-feuille égyptien

20140624_144118   Un immense merci à Safran, du blog littéraire Coffee and Books, qui a nommé ce blog sur le portrait chinois de mai! Je me doute que le bond de visite y est fortement lié 😉 merci ma Safran!

En guise de remerciement, une recette qui relève un pari qu’elle m’avait lancé, un jour, au Louvre, alors que nous étions arrêtées devant des graines de lin de plus de 2000 ans: réaliser un dessert aux saveurs égyptiennes. Pas forcément un dessert qui eu pu être réalisé et dégusté sous l’Egypte Antique, mais qui ait juste des saveurs antiques. Les goûts étaient assez évidents: miel, dattes, lin.

Et le type de dessert? C’est le mille-feuille qui est venu immédiatement. Pourquoi? Mais que voulez vous que j’en sache xD?

Sauf qu’un mille-feuille…Me lancer dans une pâte feuilletée inversée, avec moins de quatre ans de vraie cuisine derrière moi, on en reparlera quand j’aurais le droit de vote… Et c’est là que je me suis souvenue (m’est avis que c’est ce souvenir qui a influencé mon choix…) d’une pâte feuilletée… Qui me laissait à peu près aussi sceptique que les pains express (à propos j’ai testé avec des morceaux de chocolat. Le bonheur ça se mange, si si.)

Mais avec ce mille-feuille égyptien qui me narguait dans un coin du ciboulot, je me suis lancée. En divisant les proportions par quatre, terrorisée par avance du résultat. Et…L’auteur de cet article merveilleux n’a pas menti. Christophe Felder est un génie je le dis…L’ÉCRIS EN MAJUSCULES! Un gé-nie. Et la gentille madame (^^) qui tient le blog C’est ma fournée, complètement véridique dans ces propos…

Voici donc, chère Safran, le relevé de ton défi…Et promis un jour je m’attaque à ton épice préférée 😉

Pour la pâte feuilletée (pour deux mille feuilles environ) (j’ai suivi scrupuleusement la recette)

100 gr de farine
120 gr de beurre laissé en petits dés 15 minutes au congélateur
45 gr d’eau qui sort du frigo
2 c.c. de sucre
1 c.c de sel rases
Mettre la farine, le beurre qui sort du congélo, le sucre et le sel, dans la grande cuve du robot. Mettre en marche, à vitesse lente si votre robot dispose de plusieurs vitesse. Faire tourner jusqu’à obtenir un pâte un peu amalgamée et homogène. Verser ensuite l’eau froide et faire tourner une minute, à vitesse rapide. La pâte est très, très, très collante. La ramasser avec une maryse, la déposer et l’emballer dans du papier sulfurisé et mettre au frais pour une demi-heure.
Préchauffer le four à 180° chaleur tournante (si votre four n’en dispose pas, découper la pâte en rectangle de la taille des mille-feuilles désirés avant d’enfourner) Trente minutes plus tard, fariner un plan de travail, déposer la pâte dessus et fariner le dessus. Étaler la pâte, en un rectangle de 20 cm sur 15 ou en petits rectangles pour les fours sans chaleur tournante et enfourner 25 minutes sur une grille au centre du four. Puis saupoudrez de sucre glace, monter la grille d’un échelon et ré-enfourner 5 minutes à 200°
Si ce n’est pas déjà fait, découper en rectangles. C’est très très fragile attention!
Le « fourrage »
– 10 cl de crème liquide entière
– 30 gr de dattes dénoyautées
– 2 c.s de miel (à doser selon goût)
– 1 poignée de graines de lin
Mixer longuement les dattes avec une cuillère à soupe de miel pour avoir une pâte bien homogène.
Monter la crème liquide (mettre la crème le récipient et les batteur 10 minutes au congélateur pour bien monter la crème) en chantilly ferme puis rajouter une cuillère à soupe de miel en filet, en continuant de fouetter.
Sur l’assiette de présentation, monter un rectangle de la taille désirée du mille-feuille (avec une pelle à tarte, c’est très, très fragile!), puis une couche de dattes mixées, une feuille, une couche de chantilly, quelques graines de lin, une feuille, une très très fine couche de datte, une dernière feuille et de la chantilly montée avec une poche à douille. Parsemer de graines de lin.
Un magnifique résultat mais…Pas de photo! Mon appareil a touuuuuut supprimé et…Et je suis désespérée! J’en refais bientôt un pour la photooooooo! Finalement je les ai retrouvées mais pas sûr que ce soit bien mieux: j’en ai honte elles sont vraiment très, très, très laides, j’ai eu de gros soucis avec la pâte feuilletées sans compter la pâte de dattes assez gloubi boulga elle aussi…
(Je sais qu’une recette sans photo ne fais pas envie mais cette recette allait de pair avec les remerciements pour Safran!)
20140624_144246
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s