Butternut farcies à la turque

Voilà longtemps que je n’ai pas publié: manque de temps, trop de travail, pas d’envie…Et pourtant j’en ai, des recettes à partager! Un joli paquet même! Alors on se pose devant son ordinateur, on tape tout et on prévoit des publications régulières.

On commence avec une délicieuse recette salée comme il n’y en a que peu sur ce blog. Je l’ai trouvée dans un superbe livre de recette offert par une amie de l’internat (si tu passes par là, coucou petit chat 😉 ), 200 recettes vegan des éditions Marabout collection Ma petite cuisine. Un livre de cuisine qui propose des recettes savoureuses, simples et claires. Bref, j’approuve à 100% (dit elle en se gavant de *********, recette surprise que vous découvrirez bientôt)

J’adore les courges (les choux, c’est pour vous aussi). Tellement de variétés, tellement de goûts…Mais toujours si bon! Pour cette recette, on utilise la butternut, au petit goût de… Beurre et de noisettes, bravo aux bilingues 😉 farcies à la tomate, c’est léger . et plein de saveurs!

Pour 4 personnes:

  • 2 courges butternut
  • Huile d’olive
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c.c de cumin
  • 450 gr de tomates
  • 2 c.s de tomates séchées
  • Sel, poivre

Préchauffer le four à 220°. Couper les courges en deux, les épépiner, les badigeonner d’huile d’olive au pinceau. Saler, poivrer, et enfourner pour 45 minutes.

Pendant ce temps, préparer la farce.

Emincer l’ail, l’oignon, couper les tomates en morceaux et les tomates séchées en très petits morceaux (si vous trouvez de la pâte de tomate séchée c’est encore mieux)

Faire chauffer 3 c.s d’huile d’olive dans une grande sauteuse. Faites y revenir l’ail l’oignon et le cumin 5 minutes à feu moyen. Ajouter les tomates, les tomates séchées, faire cuire encore cinq minutes, saler poivrer.

Baisser le four à 180°

Répartissez la farce dans les courges et parsemez de cumin. Enfourner pour 20 minutes

(Je suis désolée, je suis absolument incapable de retrouver les photos de ce (délicieux) plat. J’en suis navrée, je recommence la recette dès que possible pour la photographier!)

Un Noël vegan #3 layer cake choco coco

img_6338On termine cette série de #Noëlvegan avec le dessert! J’ai tout de même participé à la confection de la bûche traditionnelle (avec une cousine très heureuse d’avoir les bols à lécher pour elle toute seule ^^) (et cette année pas de spatule cassée, pas de caramel cramé…) mais j’avais envie de me faire un petit dessert aussi, j’ai donc testé deux semaines en avance une recette trouvée sur Sweet and Sour, qui m’avait direct tapé dans l’oeil. Hmmmmm…Un parfait équilibre entre la coco et le chocolat, le croquant, la douceur…Bref, une recette nickel pour finir une fête en beauté. Je l’ai fait dans un moule à cake pour rappeler la forme de la bûche. Pour la base, j’ai testé avec des amandes et des noisettes torréfiées…Même si avec les noisettes, le cake n’est plus 100% cru, ce qui était accessoire pour moi, c’est bien meilleur avec le petit goût grillé des noisettes.

Lire la suite

Un Noël vegan #2 : timballe au yaourt de soja, raifort et tomates cerises

img_6366On continue avec l’entrée! Pour la famille, c’était des timballes de saumon à la crème fraiche et à l’aneth, posées sur des tranches de concombre. Pour ne pas trop m’éloigner du sujet, je me suis dit que j’allais me lancer moi aussi dans des timaballes, avec une crème également. Ca tombait bien, il me restait des yaourts au soja natures. Voyons…Des graines de chia pour que ça se tienne, puis des tomates, tient pourquoi pas ajouter du raifort comme dans la recette pour la famille? Il me restait aussi du mélange tartines/sésame des truffes au potimarron. Je me suis donc lancée dans cette délicieuse recette, bien copieuse mais pas lourdingue non plus. Bref une bonne entrée de fête.

Lire la suite

Un Noël vegan #1: bouchées apéritives au potimarron

img_6365Joyeux Noël à tous! Ce fut mon premier réveillon en tant que vegan, j’ai donc adapté le menu pour pouvoir tout de même bien profiter! Je vais vous livrer dans une petite série d’articles toutes les recettes utilisées lors des fêtes. On commence avec l’apéritif, tiré d’un livre acheté par ma maman, « Joyeux Noël vegan », toujours de Marie Laforêt. Il fourmille d’excellentes idées, de recettes délicieuses et simples…Bref, que du bonheur! Cette recette de bouchées au potimarron m’avait direct tapé dans l’oeil. J’adore toutes les courges, mais le potimarron reste de loin ma préférée. J’adore son petit goût de châtaigne, et surtout sa texture toute douce, un peu farineuse. Bref, quand j’ai vu cette recette, je me suis dit que je devais absolument la faire! Elle n’a pas été exempte de tout problème: la crème devait, dans la recette, reposer 20 minutes au congélateur. J’ai dû la laisser quasi deux heures afin d’avoir quelque chose d’assez solide pour former les truffes! ET encore, elles étaient bien molles. Je pense que la prochaine fois (car il y en aura sûrement une prochaine) je laisserai le potimarron s’égoutter un peu plus.

Lire la suite

Petit épeautre grillé à l’aubergine

img_6176Voici une de mes recettes favorites de Vegan (Marie Laforêt). Je l’ai réalisée plusieurs fois, et c’est une des rares recettes vegan appréciée par ma famille, toujours extrêmement réticente à mes recettes vegan ^^ les préjugés ont malheureusement la vie dure. Oui, la cuisine vegan peut être savoureuse, même succulente, elle peut être originale, pleine de saveur, différentes certes mais si bonnes…

J’ai adapté les quantités, qui étaient indiquées pour 2 (plat principal) à 4 (accompagnement) personnes, en les doublant. On obtient un délicieux plat complet, bien nourrissant mais sans être lourdingue. La douceur de l’aubergine fondante est ici associée au croquant de l’épeautre et à l’oignon ou l’échalotte. Un vrai délice!

Lire la suite

Flan pâtissier vegan

img_5703Cette recette est issue du site de Végébon.

J’adore le flan pâtissier. Mais vraiment. Avant de devenir vegan, j’aurais pu en manger tous les jours. J’étais une vraie spécialiste: j’adorais le flan bien crémeux, un peu moins le très gélatineux et tout jaune. J’avais trouvé une superbe recette non vegan chez C’est Ma fournée. Si vous n’êtes pas vegan, je vous la conseille fortement, c’est sans doute un des meilleurs que j’ai jamais goûté. Dans mon top trois des flans, on trouve celui de la Maison Pichard dans le 15ème arrondissement de Paris, celui de Gavet à Pornic et celui de L’Etoile du Berger à Sceaux. Les trois sont excellents et, bien frais, à tomber par terre.

Lire la suite

Fantastik gianduja

IMG_5043Le fantastik est une invention de Michalak (que je ne vais pas faire l’affront de présenter). C’est le nouveau concept de la tarte sucrée: plus de pâte à étaler! Il consiste à une pâte de base, cuite dans un cercle à pâtisserie, sur lequel on ajoute ou non un biscuit moelleux, puis, une fois cuit, on poche un crémeux avant de faire la déco.

Ici, c’est une version très simple, qui consiste en un biscuit type cheescake (on mélange tout, on écrase et voilà) et d’une ganache montée au gianduja (recette dans la recette ^^) qui n’est autre qu’un mélange noisette-chocolat-sucre glace. On décore avec des copeaux de gianduja et des noisettes caramélisée.

J’ai réalisé cette recette pour la fête des pères, et le succès fut au rendez-vous. Un vrai délice bien « noisetté » dont on ne se lasse pas! Attention il faut s’y prendre la veille.

Pour un cercle de 18 cm:

Pour le gianduja:

  • 150 gr de chocolat au lait de bonne qualité
  • 150 gr de noisettes torréfiées et débarassées de leur peau (très important la torréfaction! Ne surtout pas zapper cette étape!)
  • 150 gr de sucre glace

Pour la ganache:

  • 100 gr de gianduja (vous pouvez aussi en acheter du tout fait Valhrona mais je n’en ai pas trouvé. Peut-être sur Internet)
  • 195 gr de crème liquide entière

Pour le biscuit:

  • 30 gr de coco pops (les mini paquets Kellogs vendus par 8 font 30 gr pile)
  • 50 gr de chocolat noir
  • 50 gr de chocolat au lait
  • 10 gr d’huile neutre (tournesol, pépin de raisin)
  • 120 gr de shortbread
  • 30 gr de noisettes torréfiées (toujours très important)

Pour la déco

  • 50 gr de noisettes torréfiées
  • 50 gr de sucre glace
  • Une pincée de sel
  • Du gianduja

 

On commence par faire torréfier les 230 gr de noisettes nécessaires. On ne zappe pas cette étape: ça prends un quart d’heure et c’est obligatoire. SInon autant ne pas faire la recette.

On les met donc au four 10 minutes à 200 degré, on frotte pour retirer la peau et on laisse refroidir.

En prélever 150 gr, les mettre dans le bol d’un très bon robot mixeur avec le sucre glace et mixer…Loooooooongtemps. Ca prend environ un quart d’heure. Durant les dix premières minutes il ne se passe rien: no panic, c’est normal. Continuer à mixer: les noisettes finiront par libérer leur huile.

Quand le mélange est bien liquide, ajouter le chocolat au lait fondu (à la casserole, je l’ai fait au micro-onde et ai du courir en racheter, le tout ayant cramé) et mixer encore une minute

Répartir dans des moules à glaçon en silicone et laisser au frais plusieurs heures pour que ça durcisse bien.

Une fois bien froid, faire bouillir la crème liquide. Dans un récipient métallique, couper 100 gr de gianduja en petits morceaux (oui oui, allez y, vous pouvez manger le reste) et verser dessus la crème liquide. Mixer au mixeur plongeant, laisser refroidir et laisser la nuit au frigo

Le lendemain, monter la crème en chantilly (petite astuce: mettez le récipient avec la crème et les fouets (pas les batteurs normaux, que d’ailleurs je n’utilise jamais) un quart d’heure au congélateur. Chantilly assurée). Ca prend environ trois minutes à vitesse lente, ça vous évitera de repeindre la cuisine.

Mettre dans une poche à douille cannelée et réserver au frais.

Dans un sac congélation, réduire les shortbread en miettes fines. Mettre dans un récipient. Concasser les noisettes (toujours dans le sac congélation) et les ajouter au shortbread avec les coco pops. Mélanger. Faire fondre les chocolats, les ajouter au mélange avec l’huile. Bien mélanger à la maryse, puis répartir dans le moule posé sur du film étirable (je ne l’ai pas fait et n’ai donc pas pu bouger le biscuit) et tasser avec un verre.

Laisser au frais une heure pour faire durcir.

Quand le biscuit est bien froid, décorer avec la ganache en faisant des bouboules bien régulières.

Faire caraméliser, sans cesser de remuer, les 50 gr de noisettes dans les 50 gr de sucre glace. Laisser refroidir et parsemer sur le fantastik. Décorer avec des copeaux de gianduja (faits à l’économe) (si vous n’avez pas tout mangé)

Servir frais

IMG_5042