Petit déjeuner vegan pour fortes chaleurs

IMG_7176

Photo très laide je vous l’accorde, mais c’est la seule que j’ai

Juillet approche, et il commence déjà à faire chaud. Vraiment chaud. Si à la clinique soin-étude mes petits déjeuners se ressemblent tous et ne se distinguent pas par leur variété (c’est toujours un thé, infusé à l’eau tiède en été, et un bol flocons d’avoine/lait végétal), le week end… Je me lâche. Samedi soir dernier, ne sachant pas quoi faire pour m’occuper, j’ai décidé de me préparer un bon petit déj pour le lendemain, un petit dej qui reposerait au frigo et que je pourrai déguster bien froid le dimanche

J’avais repéré le café glacé quelques jours auparavant sur la page de La Cuisine de Jean Philippe. La recette m’avait immédiatement tapé dans l’oeil. J’avais toujours adoré la glace au café, et je pensais que cette recette me redonnerai le goût de ce délice si cruel. Erreur. C’était encore meilleur! Vraiment délicieux!

Pour le porridge froid, j’avais déjà testé quelques fois avec plus ou moins de succès. Cette fois ci, il était parfait. Extrêmement crémeux, bien parfumé. Merci  Lili Backery!

Je vous laisse donc avec les deux recette

Pour un mug:

  • 2 c.s de café en poudre (perso j’ai mis le contenu d’une capsule et demi de café pour machine à café)
  • 1/2 teaspoon de cacao pur
  • Une pincée de sel
  • 2 tablespoon de sirop de sucre de canne, sirop d’agave ou sirop d’érable (un sucrant liquide quoi)
  • Du lait végétal, si possible neutre (j’avais sous la main du lait de riz parfum moka, c’était parfait) environ un mug

Mélanger le café, le sel, le cacao et le sucrant dans un mug.

Ajouter le lait végétal jusqu’en haut

Couvrir et laisser poser minimum deux heure au frais. Je l’ai laissé toute la nuit et c’était nickel

Solution simple pour cuisine bien équipée: avec un chinois ou une passoire très très fine, filtrer le café glacé

Solution « cuisine mal équipée » (c’ta dire la mienne. Pour quelqu’un qui a un blog de cuisine, si vous voyiez l’équipement de la mienne, vous rigoleriez. Mais c’est pas dérangeant, on a quand même ce qu’il faut et ça oblige à être inventif pour pallier à ce qu’il manque): prenez deux compresses stériles, dépliez les, posez les deux sur une passoire à gros trous et filtrez. N’oubliez pas de presser les compresses à la fin pour faire sortir tout le café!

Servir froid

Le porridge

  • 3 c.s de flocons d’avoine (ou autres céréales si par exemple vous êtes intolérant au gluten)
  • 1 c.s de graines de chia (optionnel)
  • 12 cl de lait végétal au choix (toujours riz-moka pour moi-
  • Produit sucrant si désiré, perso je préfère sans)

 

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients. Couvrir et laisser poser une nuit au frigo. Voili voilou!

 

J’espère que vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous rafraichir dès le matin. Je vous laisse avec ce petit gif bien représentatif de mon état le vendredi soir 🙂

Publicités

Gâteau meringué noisettes-café

IMG_4465

Désolée de la mocheté de la photo!

Après mon Paris-Brest, il me restait quatre blancs d’œufs dont je ne savais que faire. Vu que le gâteau a été engloutit en deux jours (sachant qu’on est trois à la maison, cela vous laisse imaginer combien le Paris-Brest est une tuerie) j’ai décidé d’improviser quelques jours plus tard, réutilisant ma recette de nocciolinis. Les blancs d’œufs datant de quelques jours, j’ai préféré, par sécurité et hygiène, me lancer dans une meringue italienne (blanc d’oeufs auxquels on ajoute un sirop de sucre à 120°, ce qui cuit les oeufs), prémices (peut-être) à des macarons. Je l’ai recouvert d’une couche de ganache café/chocolat et le tour était joué! Par contre, un thermomètre de cuisson est obligatoire

Pour un gâteau de vingt centimètres de diamètre:

  • 4 blancs d’œufs
  • 150 gr de sucre
  • 40 gr d’eau
  • 260 gr de noisettes
  • 100 gr de chocolat
  • 5 cl de café

On commence par faire torréfier les noisettes 10 minutes à 220°. Les frotter dans un torchon pour enlever la peau noire. Les mixer en une poudre assez fine. Mettre de côté et baisser le four à 180°

Dans une petite casserole, mettre l’eau et le sucre. Faire chauffer jusqu’à 100°. A 100°, commencer à battre les blancs en neige. Stopper la cuisson du sirop à 120°, verser en filet sur le côté du saladier tout en continuant à battre, jusqu’à ce que le mélange ait refroidi (cinq minutes environ).

Ajouter rapidement les noisettes, mélanger délicatement (si vous n’allez pas assez vite, la meringue va se « solidifier ». C’est ce qui m’est arrivé, rien de dramatique mais c’est un peu plus galère à mélanger) à la spatule.

Dans un cercle beurré et fariné, répartir la pâte et faire cuire 30 minutes à 180°.

Pendant ce temps, faire fondre le chocolat à la casserole. Ajouter le café (fort!).

Quand la meringue est cuite, la faire refroidir dans le cercle puis démouler. Verser le chocolat en couche épaisse par dessus, et bloquer au frigoe

Meringues au café

IMG_1896Quand tout part d’une erreur culinaire…

On ne le répètera jamais assez, l’ennemi du cuisinier est l’impatience! Impatiente je l’ai été, mais finalement l’addition n’a pas été trop salée…Heu, sucrée…Heu, ratée…Enfin bref

Tout ça est parti de l’achat aux puces d’un sublime moulin à café Peugeot, qui, après de longues heures de nettoyage, décrirrage, cirage etc, a enfin servi à moudre des grains de café achetés juste en bas de chez moi. Voulant absolument que ce café serve culinairement, je me suis alors souvenu de cette recette d’Alter Gusto (oui je regarde toujours un peu les mêmes sites…), de meringues « cristaux de vents » au café

Lire la suite

Gâteau chocolat-meringue aux noix de pécan

P1010238Imaginez…Un gâteau fondant, fondant jusqu’au dernier millimètre, au goût corsé de chocolat à 70%, recouvert d’une épaisse meringue au goût de noix…

C’est après la dégustation d’un morceau de tarte au citron meringuée que la question m’a traversée. « Pourquoi il n’y a que sur les tartes au citron qu’on met de la meringue? » Aussitôt pensé aussitôt cherché aussitôt réalisé pour un dîner avec des amis…Une recette absolument sublime à garder sous le coude!

Lire la suite

Moelleux pommes café

20140531_215946

Durant toute cette année scolaire, une fois par semaine,le jeudi midi, je n’avais qu’une demi heure pour rentrer chez moi, avaler mon déjeuner et repartir chez moi…Oui, 30 minutes. Ce qui m’obligeait bien souvent à manger tout en même temps…Petit racontage de vie pour expliquer la curieuse association qui m’a traversée un jour que je mâchais une pomme en buvant mon café…

Lire la suite