Souporridge

J’ai connu cette recette par Instagram. Si vous tenez absolument à reconnaître un avantage à l’anorexie, c’est qu’en guérissant (ou même pendant la maladie) on découvre de nouvelles saveurs, de nouveaux aliments, de nouvelles choses auxquelles on aurait jamais pensé auparavant. C’est le cas des flocons et du son d’avoine. Il faut avouer que ce n’est pas pour de bonnes raisons que j’ai goûté ces flocons pour la première fois: alors que j’étais en pleine rechute après six mois de boulimie, je ne petit déjeunais plus depuis presque un an. Au ski, j’avais fait une crise d’hypoglycémie. A plus de deux mille mètres d’altitude, je tremblais, avais énormément de mal à tenir mes bâtons, et je devais faire sacrément peur, avec des lèvres bleues, le teint blafard et de grosses cernes, puisque mes parents m’ont traîné dans une buvette sur les pistes, et ont bataillé pendant dix minutes pour que j’avale en plus d’un thé qui, selon mes dires « suffisait amplement », une pauvre barre de céréales. En revenant à l’appartement, ils m’ont de nouveau traînée, cette fois-ci au supermarché, et m’ont demandé de choisir quelque chose pour le petit déjeuner, car « je ne pouvais pas skier toute la matinée sans rien dans le ventre ». J’ai donc choisi des flocons d’avoine, car je me souvenais que c’était le plus sain, le moins sucré et le moins calorique de toutes les céréales.IMG_6893

Pendant des mois j’en prenais une cuillère à soupe mélangé à de l’eau. Mes parents me demandaient chaque jour d’augmenter. Je refusais. Puis est venue la boulimie, j’ai testé le porridge, les flocons au yaourt…Et j’en bouffais à m’en rendre malade.

Bref, ma relation aux flocons d’avoine a été un peu chaotique. Maintenant j’en mange avec plaisir, et j’adore découvrir de nouvelles recettes avec. Récemment j’ai découvert le son d’avoine, qui fait des porridges encore plus crémeux, bref c’est pas mal du tout.

Cette recette a été inventée et popularisée par @in_lack_of_food et par une autre fille dont je ne me souviens plus du pseudo >.< (EDIT: c’est @lilavslife que je vous invite à aller suivre également) (une autre inspiratrice du souporidge est @julielivesagain)

Elle mélange la soupe et le porridge. Les quantités sont variables selon votre faim, sachant que celles que je donne sont très consistantes. SI vous n’avez pas très faim, n’hésitez pas à diminuer. C’est encore meilleur avec de la soupe maison, mais de l’industriel fera l’affaire. N’oubliez pas de vérifier qu’elle soit sans crème fraiche beurre lait fromage etc (c’est le saint graal des soupes, quasi introuvable ^^)

Pour une personne:

  • 50 cl de soupe
  • 50 gr de flocons d’avoine ou de son d’avoine (ou d’autres flocons, amusez vous!) (pour diminuer les quantités, prenez le nombre de cl de soupe et prenez autant de grammes de flocons/son. Par exemple pour 30cl de soupe, comptez 30 gr de flocons)
  • C’est tout!

Dans un récipient assez grand, verser la soupe et les flocons. Bien mélanger. Mettre au micro-onde, et faire cuire 7 minutes (pour 20 cl de soupe) à 10 minutes (pour 50 cl)

Sortir le récipient du micro-onde (attention c’est brûlantissime) , et laissez refroidir au moins 30 minutes. Si besoin, réchauffer quelques minutes au micro-onde.

Selon beaucoup, le meilleur est la croûte que le « refroidissage » forme. Je vous laisse aller voir le compte d’ @in_lack_of_food pour découvrir comment on déguste un souporridge 😉